Un nouvel an sur la Terre

1er janvier, base antarctique Dumont d'Urville,

08h59'57'' ... 08h59'58'' ... 08h59'59''

Je pense fort à vous.

     Moi, devant mon café au lait. Une tartine de beurre, un verre de jus d'orange. Assis en bout de table au salon. Il y a là Christophe, Clément, Claire, Bruno assez silencieux finalement, à finir leur petit dèj'.

     Et vous, loin, – 00h00'00'' donc 09h00'00'' à l'horloge de DDU- à vous embrasser, « bonne année », biz, biz « bonne année », les verres qui tintent les uns contre les autres, et moi et mon café au lait, à la fois heureux d’être ici et heureux de penser à vous là-bas.Buffet

     9 heures plus tôt, pour notre réveillon à nous, Arnaud (cuistot) et Victor (pâteux) ont fait ce qu'il fallait, c'est à dire la jouer grandiose. Il y avait du bon et du beau, de quoi se régaler tout au long de la soirée. Des verrines, le foie gras qu'on marie  au saumon dans l'assiette (tant pis pour les convenances), tout plein de mignardises, le champagne évidemment. Plus tard un plateau-de-patisseries-de-la-tuerie. Et puis les discussions avec les uns avec les autres pour faire un peu plus connaissance, une partie de billard ou de fléchettes, d'autres discussions, de la rigolade, tout ce qui fait une belle soirée. La plupart ont sorti la chemise du dimanche, voire la cravate, et même pour certains les chaussures pointues qui font mal aux pieds.Barmaids

            Je dois avouer que j'ai fait mon grossier personnage, à ne pas profiter de l'ambiance jusqu'au glas de 2013, les 12 coups de minuit. C'est que vivre au delà du cercle polaire antarctique, c'est à dire la tête en bas, chamboule le rythme de votre dévoué pépère. Voici un mois que je me réveille – à mon corps défendant ! - à 4h le matin, 6h les jours de grasse mat', et passées 23 heures j'ai bien du mal à rester debout. Bref, certains adéliens ont poursuivi les festivités jusque tard mais vous n'en saurez pas plus car d’une part j’étais couché et d’autre part ce qui se passe dans les TAAFs (et qui n'est pas avouable) reste dans les TAAFs.

 

Heros du jour

            09H00'00'' à DDU donc, où 2014 a percé avec un temps d'avance sur la métropole. Les jours fériés n'ayant pas cours ici, le technicien météo est à l'œuvre, comme tous les matins. Il déploie ses quelques neurones restant valides car si les jours fériés n'ont pas cours, les veilles de jours fériés sont quant à elles arrosées. Et à force de réflexion, tout de même un peu dans la douleur, Monsieur météo est tout fier d'afficher dans la salle à manger son bulletin du jour, le premier donc de l'année. Un bulletin qu'il aime faire léger, même si le fond est sérieux, car il s'adresse aux hivernants de la TA64, à quelques-uns restant de la 63, aux campagnards d'été, bref, aux gens de la famille:

Bulletin Météo (DDU)

Bonne année à tous les Adéliens (iennes)

Bulletin valable (?) du mercredi 1er au Dimanche 5 janvier

 

     Pour info hier on a enregistré un maximum de 5.9° ce qui n’est pas rien en Antarctique. Donc arrêtez un peu de vous plaindre.

 Mercredi 1er janvier :

     Ce sera un hommage appuyé aux Bretonnisants de la base : Ciel gris, pluie continuelle,  rafales à 80 km/h et 5° au meilleur de la journée. Fermez les yeux, vous entendez les mouettes. Merci qui ?

Jeudi 2 janvier 2014 :

     N’espérez pas trop voir le soleil. Par contre la pluie cesse et personne ne va s’en plaindre. Le vent de SE est tout à fait supportable, avec guère plus de 20 km/h. Température maxi autour de 2°

Vendredi 3 janvier :

     Il y a au dessus de vos têtes un truc jaune qui brille fort et dont vous aviez oublié l’existence : le soleil !!!!!! Pour profiter de ça je serai de service base c’est vraiment la grosse loose. Quant à vous profitez-bien de la journée : Petit vent de SE 20-30 km/h et températures en petite baisse

Tendance pour le week-end prochain:  

      Samedi devrait être tout à fait correct. Par contre dimanche les manchots se réjouiront probablement du retour de la neige (plutôt que de la pluie)

 Didier MTO

 

 

 

     Une belle année à vous tous, famille, amis et inconnus qui me lisez (la suite très bientôt c’est promis)