(publié le 15 septembre 2014)

     Cette fois-ci je m'attaque à du lourd: Le DisTA, c'est à dire le Chef de District de Terre Adélie. Autrement dit LE représentant de l'état français en Antarctique, 64ème du nom.

 

Comment l'aborder ?
« Monsieur le sous-préfet » ? Non, quel maladroit je fais
« Monsieur le préfet » ? Non, c'est déjà pris
« Monsieur l'ambassadeur » ? Non, non, non. Il me faut un peu de sobriété...
Pffff

Bon allez, je me lance:

 

  • Votre Altesse,
    Vous avez été nommée Dista LXIV et bien que ça ne soit pas un chiffre rond, ça en jette quand même. Pouvez-vous expliquer aux petites gens - mes lecteurs - les responsabilités qui sont les vôtres ?

     C’est une bonne question, mon petit Didier.
Tiens, vous m’apporterez un café quand vous aurez fini de faire mes pompes. Oui c’est ça, un sucre, comme d’habitude.

     Je suis le représentant de l’état et de l’administrateur supérieur des TAAF, qui me confie par délégation la responsabilité d’administrer et de gérer le district de la Terre Adélie.
Je suis chargé d’organiser la vie de la communauté sur la base Dumont d’Urville dans le cadre des règlements et des lois applicables en Terre Adélie, et notamment ceux relatifs à la sécurité des personnes et à la préservation de l’environnement et du patrimoine naturel.
Planifier les tâches communautaires, encadrer les sorties sur la banquise, mener des inspections d’hygiène et de sécurité et organiser les commémorations de la République française font partie de mes tâches.Stephane
J’ai les attributions d’un maire puisque je suis Officier de Police Judiciaire, ce qui me permet de dresser des PV ou de mener des enquêtes judiciaires, et je suis aussi officier d’état civil, ce qui me donne par exemple le droit d’officier un mariage ici en Terre Adélie.

     Ma fonction couvre de larges domaines mais est limitée dans le temps et dans l’espace. Lorsque je quitterai la terre Adélie, en décembre, je n’aurai plus aucune de ces responsabilités.
Je serai comme vous, mon petit Didier.

Un peu chaud, ce café...

 

  • Notre cohabitation au sein de la TA64 dure depuis 9 mois. Nous avons quasiment gardé les cochons ensemble aussi, si vous le permettez votre Éminence, je vais vous tutoyer.
    Parmi les tâches qui te sont dévolues Stéphane, laquelle te  procure le plus de satisfaction, laquelle est une vraie corvée ?

     Merci Didier. J’avais un peu peur qu’en continuant ainsi, ma maman, en me lisant ne me reconnaisse pas. Oui parce que ma maman, comme les mamans de tous les hivernants, est une lectrice régulière de ton blog.

     Aucune de mes tâches n’est vraiment rébarbative mais peut être que demander aux hivernants d’assister toutes les semaines à notre réunion hebdomadaire du lundi matin alors qu’il n’y a pas toujours des choses intéressantes à y dire est ce qui me déplait le plus.
          Globalement, j’aime beaucoup mon travail et je suis content de me lever le matin pour aller bosser. Pourvu que ça dure !

  Balade devant chou fleur

  • Nombre de mes lecteurs souhaitent devenir un jour Calife à la place du Calife. Le petit peuple a besoin de rêve. Peux-tu leur donner des pistes ? Quel a été ton parcours avant d'en arriver là ?

     Les 4 chefs de district qui ont été recrutés en 2013 avaient tous des profils différents (1 chef pour chaque district: Terre Adélie, îles Kerguelen, île Amsterdam et île Crozet NDR). Un travaillait dans un cabinet ministériel, un autre était proviseur dans un collège, le troisième était directeur d’une usine de traitement des déchets. Quant à moi, j’ai fait 14 ans de carrière dans les télécommunications. J’ai beaucoup voyagé, passant 15 des 20 dernières années de ma vie en dehors de la métropole. Je suis le seul parmi les 4 à avoir déjà hiverné dans les TAAF. Mon successeur, qui prendra la relève en décembre, est directeur du Comité National Olympique Français.
          Pas de profil type donc, mais une solide expérience dans la gestion de personnel est essentielle.

 

  • Qu'est ce qui a motivé ta candidature aux plus hautes instances du territoire adélien ?

     Il y avait principalement l’attrait de la qualité de vie à DDU.. Oui, la qualité de vie !
          Pas de temps gaspillé dans les administrations, dans les embouteillages ou à faire ses courses. Pas de clés, pas d’insécurité, pas de pub sur les icebergs, une mixité sociale enrichissante, une nature magnifique et impressionnante. Une vie en marge de  la société productiviste. Tout ce dont nous avons besoin pour vivre est à portée de main et nous suffit.
          J’avoue aussi que l’idée de vivre des moments rares (après tout peu de gens ont la chance de venir ici) avait encore ajouté à ma motivation pour occuper ce poste.
          Et puis, c’est beau, la Terre Adélie ! Les photos qui sont postées sur ton blog en témoignent. Ca donne envie de venir, non ?

        Bref, j’avais besoin de thunes.

  Aurore by le dista
(à l'oeil humain, les aurores n'apparaissent pas aussi lumineuses)

 

  • Les postulants étaient nombreux à cet emploi pas banal ? D'après toi qu'est ce qui a fait la différence avec les autres candidatures ?

     Je crois que les TAAF reçoivent tous les ans entre 80 et 100 candidatures pour 4 postes de chef de district. J’avais déjà hiverné 2 fois à Dumont d’Urville et je suis convaincu que cela a constitué un avantage décisif pour la sélection de ma candidature.

 

  • Tu as donc déjà connu DDU en tant que « simple » hivernant. Tu occupais à l'époque un poste à Géophy. Au final quel est la plus confortable de ces 2 situations, laquelle préfères-tu ? Être petit citoyen de DDU ou bien Dista ?

      Franchement, j’aimais bien être à géophy. Le travail était également intéressant. J’étais plus insouciant et j’avais plus de temps pour moi-même, mais il y avait l’inconvénient de devoir rendre compte au chef de district.

 

  • Pourquoi revenir en Terre Adélie, un petit coin tout blanc et tout froid au milieu de nulle part, alors que tu y as déjà passé 2 ans de ta vie ?

          C’est tellement beau qu’on ne s’en lasse pas !

 

  • Pour un (quasi-)empereur tu n'es pas manchot, et tu participes par exemple au « service base » et à d'autres corvées encore comme la « manip' vivres » du samedi. Peux-tu expliquer en quoi cela consiste-t-il donc qu'est-ce, et pourquoi je ne suis pas exempté ?

     Chaque hivernant est, chacun son tour, assigné au nettoyage et au rangement des parties communes, au lavage de la vaisselle ainsi qu’au service en salle. 2 personnes s’y collent chaque jour. Cela permet d’avoir des sols et des sanitaires toujours propres et d’être servis à table !
           La manip’ vivres, elle, a lieu tous les samedis après le déjeuner. Avec Nono et Victor à la manœuvre (le cuistot et le patissier NDR), nous retirons des "magasins" +4 °C et -20 °C tout ce dont l’équipe cuisine va avoir besoin pour nous concocter pendant les 7 jours qui suivent les bons petits plats dont ils ont le secret. Tout le monde participe et en 15 minutes, c’est bouclé.
     La participation de chacun aux corvées communautaires est importante. Elle concourt à renforcer la cohésion du groupe et personne ne doit en être exempté, pas même toi Didier.

 Vers l'île du débarquement
(Au premier plan il s'agit bien de glace vive et non pas d'eau liquide)

 

  • Lors de la Mid', le OnzeTA (qui a pris de manière traditionnelle les manettes de la TA64 pendant  une semaine) a choisi de ne pas te trancher la tête, ce qui dénote un sens de la démocratie, de la tolérance, du pardon (et de l'hygiène) haut-placé.
    Penses-tu, entre-nous, que les hivernants 64 sont des gens faciles à vivre ? Au delà, quelles sont pour toi les qualités de l'hivernant idéal ?

     Les hivernants de la TA64 sont des gens ouverts, intelligents et responsables. Oui, toi aussi. Et je ne dis pas cela pour faire plaisir. J’apprécie énormément de travailler et de vivre avec vous tous et je devrais sans doute vous le dire plus souvent. La TA64 est une très bonne mission !
          Pour moi, l’hivernant idéal est introverti mais socialement ouvert. La formule vient de l’ancien médecin chef des TAAF. Je la trouve très juste. Il participe aux activités sociales de la base, aux corvées et sait comment s’occuper seul. Il est évidemment autonome et possède de solides capacités d’adaptation. Enfin, il n’est pas frileux, il sait comment se passer de son Iphone 9 ou de son Samsung s12 pendant 12 mois et il n’est pas insensible à la beauté subtile des paysages tout blancs.

     Quant à Juju le Onzeta, depuis que j’ai repris le pouvoir fin juin, il court toujours et a encore sa tête sur ses épaules, preuve que je sais faire preuve de tolérance et de clémence.

 

  • Même si l'hivernage n'est pas terminé, je pense que de plus en plus d'hivernants se tournent tout doucement vers « l'après » (peut-être aussi parce que chacun désormais connait sa « date » de retour et aussi le nom de son successeur).
    Ce n'est pas indiscret de te demander quels sont tes projets à la suite de ce séjour ?

     D’abord, retourner en Chine où j’habite depuis plusieurs années pour retrouver ma femme (chinoise) et ma fille qui me manquent terriblement. Ensuite, à 45 ans, et malgré tout le plaisir que je prends à vivre ici, ce sera probablement mon dernier hivernage. Je vais consacrer plus de temps à ma petite famille.
     Je ne te cache pas que j’aimerais travailler dans le milieu polaire mais, les restrictions budgétaires dans le secteur public étant ce qu’elles sont, les chances que j’y décroche un emploi sont très minces.

 

  • Beaucoup de choses vont se passer encore avant notre départ (d'ailleurs je te rappelle notre projet commun de fouler la ligne symbolique du cercle polaire antarctique, à quelques encablures de DDU).
    Toutefois, peux-tu me citer une image forte qui te restera forcément de ce séjour ?

     Comme tu l’as souvent rappelé dans tes courriels professionnels, la TA64 est la mission des records. Records de froid, d’étendue de banquise, de mortalité chez les manchots, etc... Mais il y a une impression et une image qui dominent chez moi à 3 mois de la fin de la mission. L’image, c’est la banquise qui pour la première fois depuis 1960 n’a pas débâclé l’été dernier (les archives Ô combien fiables de la météo ne remontent malheureusement pas au delà de 1960). L’impression, c’est la bonne ambiance de la mission. Et je pense que ça durera jusqu’à ce que la relève nous mette dehors.

  Petit manchot

  • Pour finir, une question qui me turlupine : en tant que Dista, tu es représentant de l’état français sur un territoire – la Terre Adélie – qui n’appartient pas à la France, mais qu’elle revendique.
    Si une force étrangère venait à débarquer ici avec une volonté affichée de prise de possession du territoire (de pillage de ses richesses etc…), comment devrions-nous réagir ?

     On leur balancera des boules de neige. On en a plein.

 

 

 

 

     Comme vous le voyez au fil de cette interview, sa Seigneurie sait être drôle.
           Cependant il ne faut pas confondre légèreté et désinvolture. La réponse de la haute autorité adélienne quant à l'éventualité d'une invasion étrangère est inquiétante. En ce qui me concerne, soyez rassurés: Si elles veulent prendre possession de notre belle Terre d'Adélie, les troupes féminines russes devront me passer sur le corps !

 

     Merci de nous avoir consacré un peu de temps Stéphane

 Les photos sont de Stéphane, à l'exception de son portrait (auteur inconnu) et du petit manchot (photo de moi)

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires (11)

Thonthon
  • 1. Thonthon | 18/09/2014
Tu as très bien préparé ton interview .....je t' en félicite .....Au fait , as tu réussi à te faire exempter des sales corvées ? ( entre nous , c' était le but recherché ?) ..
Krut
  • 2. Krut | 18/09/2014
On aimerait surement tous avoir un chef cool comme ça...
En même temps, tout est si particulier dans cette aventure, faut dire....

Je reconnais la plume des grands jours dans la rédaction de l'article ...
guesnon
  • 3. guesnon | 17/09/2014
Très bon article comme toujours ! On y apprend plein de choses intéressantes sur chaque corps de métier à DDU et le tout avec beaucoup d'humour ! Félicitations Didier ! Et le blog de notre Christelle nous passionne tout autant.
Vous êtes 2 beaux spécimens de l'écriture !!!! Bonne continuation ! Le moral doit être meilleur maintenant que les jours rallongent et que le retour se profile à l'horizon !
Amicalement.
Roseline et Marc.
Andrée-Céline
  • 4. Andrée-Céline | 16/09/2014
Merci pour ce bel article encore, et bonjour à toutes les mamans des hivernants, y compris celle du DISTA
mimique
  • 5. mimique | 16/09/2014
super interview, prêt pour l'écrit... humour ; merci
Church
  • 6. Church | 16/09/2014
Si le Dista a les fonctions d'un officier d'état civil et peut unir deux personnes, j'espère qu'on lui a aussi donné les prérogatives d'un juge aux affaires familiales pour prononcer le divorce des couples (mixtes ou non) qui auraient l'idée de se marier sous l'influence de la grenadine, de la magie des paysages, de la solitude trop pesante....bref, de toutes les mauvaises raisons (mais y en t il de bonnes, that is the questions???)....
Coralie
  • 7. Coralie | 15/09/2014
Ah j'adoooooore mes zamis français qui ont autorité pour mener des enquêtes judiciaires au Royaume deTerre Adélie.
Trop fort.. y'a comme un côté Orson Welles...


Bon, mais, sinon, j'adore aussi l'ensemble de l'interview (et toutes les autres), tellement à 10.000 lieux de nos vies d'ici!

Tout bon aussi la manière avec laquelle vous recyclez vos anciens héros olympiques!
Bernard Henneau
  • 8. Bernard Henneau | 15/09/2014
J'ai juste une question.
Est-ce que le DISTA, Officier d'Etat Civil, est pour le "mariage pour tous" ?
Pour le coup ce serait un vrai scoop, un mariage homo en Terre Adélie.
Ben quoi , c'est envisageable... deux mecs ou filles qui pètent un fusible et se marient juste pour le fun. Une grande "teuf" et tout le tralala....
Bon Didier, déconne pas de ton côté. Ta petite Coralie n'apprécierait que moyennement....

Bon courage à vous tous en attendant la relève et profitez bien de ces moments privilégiés que vous vivez.
Christine H
  • 9. Christine H | 15/09/2014
Ah ! j'attendais impatiemment l'interview du Dista ! Et "j'avais tout faux" comme d'hab ! persuadée qu'il fallait avoir été Maire et + ; vous pouvez célébrer un mariage en T.A. alors là ! pour les mariés ce serait la classe !!! Las Vegas battue ! et les manchots en garçons d'honneur ! Bonje m'égare ! Bravo pour le partage des tâches notre cuistot de fils nous dit combien ça facilite sa tâche et celle de Victor.
Question pour les "blogueurs" inscrits : jusqu'à quand peut-on voter ? Je continue à relancer tous mes contacts... mais il faut peut-être que j'arrête si les dés sont jetés !
Philou
  • 10. Philou | 15/09/2014
comme quoi, savoir cirer des pompes sera toujours utile....
Church
  • 11. Church | 15/09/2014
excellente interview, pleine d'humour et d'auto-dérision!
il n'y a même pas une arbalète ou un pistolet à bouchon au cas (pas si improbable que cela vu le profil des individus concernés) où un hivernant péterait une durite et commencerait à devenir vraiment menaçant pour ses congénères ? Je ne sais pas, le menuisier qui commencerait à débiter ses petits camarades de DDU à la hache, par exemple???

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.