Thomas est un jeune homme bien sous tous rapports, toutefois un peu moins depuis qu’il arbore, en guise de chevelure, une crête à la punk. Il est arrivé à DDU comme moi, lors de la rotation R1, c’est à dire mi-décembre. J’ai décidé de lui poser quelques questions. Saura-t-il me convaincre qu’il n’est pas ici que pour passer un an de chouettes vacances ?

 

Salut Thomas,
Tu as le statut de VSC, réservé aux jeunots de la base. Tu peux nous éclairer sur ce statut ?

     VSC c’est pour Volontariat de Service Civique, mais c’est un sujet chiant, tu veux pas en parler à Thibaud ? (NDR : Thibaud est spécialiste des sujets chiants)

 Avant pendant apres

  • Pour frimer tu te charges du métier de « Magné-sismo », un mot composé qui ne veut rien à dire au commun des mortels. Tu as suivi quelle formation avant DDU ? As-tu suivi un ou des stages spécifiquement pour ta mission en Terre-Adélie ?

     J’ai suivi une formation de DUT Mesures Physiques sur Grenoble. C’est dans ces locaux que j’ai pu trouver une annonce de l’IPEV qui recherchait un électronicien/Magne-sismo/Antavia. Mais pour être Magne-Sismo (Magnétisme et Sismologie), il faut suivre 5 semaines de formation à Strasbourg. Une partie théorique et informatique dans les bureaux de L’EOST et une partie pratique perdue dans les collines près de Barr (NDR : un village tout près de la route des vins d’Alsace et Thomas veut nous faire croire qu’il est allé là-bas pour travailler…)

 

  • Magne-Sismo ça consiste en quoi ? Ca sert à quoi ? Magne et Sismo se tiennent toujours la main ou bien ce sont 2 métiers très différents ?

     Magné-Sismo c’est l’étude du champ magnétique terrestre et des séismes. Grâce à ces études on peut déterminer comment évolue le champ magnétique (intensité, position). Par exemple le pôle sud magnétique était au-dessus de DDU en 1970 et il est maintenant à quelques centaines de kilomètres au large de chez nous.

La sismologie nous permet quant à elle de recenser les différents séismes qui se produisent dans le monde. A partir d’une magnitude 5,5 les ondes provoquées par les séismes font le tour de la planète. Par exemple j’ai pu recenser des séismes de magnitude 6 en Grèce et en Alaska, je ne vous parle même pas du 8.2 du Chili !

Ce sont donc deux métiers différents, deux équipes de recherches différentes, deux programmes différents.

 Derive du pôle sud magnétique depuis les 1ères mesures

  • Certaines de tes mesures sont faites à distance respectable de la base. Tu dois régulièrement te rendre à des abris peu faciles d’accès pendant les tempêtes, fréquentes ici. Ca t’a déjà démangé de mettre des données bidons sur tes relevés et de rester bien au chaud dans ta chambre ?

     Je dois effectivement aller une fois par jour dans un de mes abris de magnétisme pour y faire une mesure. Pour l’instant ça se passe bien et puis je trouve ça tout de même rigolo de devoir se couvrir entièrement pour sortir et encore plus de sentir la pression d’un vent au-dessus de 100km/h ! Ce qui est moins rigolo c’est une fois là-bas, je ne dois porter aucun morceau de métal sur moi  car il s’agit bien de mesurer le champ magnétique terrestre et non celui de mon pantalon (braguette, boutons…). Il arrive donc que je doive faire 10m en t-shirt. (NDR : en ce moment les températures sont proches de -20°). A chaque fois j’ai l’impression que mes bras vont tomber ! Et c’est à ce moment-là que j’aurais bien aimé rester glandouiller dans ma chambre ! En ce qui concerne les données bidons, je ne suis pas météo moi ! (NDR : effectivement. Tout le monde ne peut pas avoir un métier qui sert à quelque chose).

 Truc et machin

  • Un informateur de la base m’indique que tu es également en charge du « programme 137 ». C’est bon pour l’audience de mon site ça, ça fait très « film d’espionnage ». Mais c’est quoi le pitch ?

     Cet informateur a vu juste ! Le programme 137, plus communément appelé Antavia, se déroule sur la base de Dumont d’Urville, Antarctique, durant le deuxième moitié du XX é siècle. Une mystérieuse population d’oiseaux y est installée depuis plusieurs générations. Pour comprendre ces allées et venues, les plus hautes instances ont du faire appel à HOUSTIN, Aymeric HOUSTIN ! Grâce aux ingénieux gadgets réparés et améliorés par T,  notre héros (Houstin) peut étudier ces piafs en toute discrétion.

*SPOIL* Les oiseaux mystérieux sont les manchots adélie ainsi que les empereurs. On les « oblige » (plus particulièrement les Adélies) à franchir des passerelles lorsqu’ils veulent rejoindre ou quitter les colonies de DDU. Ces passerelles pèsent et détectent les manchots équipés de transpondeur. On arrive ainsi à déterminer différentes phases de leur séjour sur cette île en suivant leurs allées et venues. Mais ça c’est surtout le boulot d’Aymeric.

 

  • Un tremblement de terre important a tout récemment secoué le Chili. Tu peux nous expliquer ce qu’on voit sur le graphique ? Était-ce un évènement exceptionnel ?

Seisme chili

     Il y a trois graphiques, un pour chaque axe : voie Z (vertical),Voie N (nord-sud) et voie E (est-ouest). En Abscisse c’est le temps en secondes et en ordonnée c’est une unité arbitraire.

Sur ce graphique on peut voir différentes phases que j’ai marquées par des barres verticales rouges. Ce sont les différentes ondes qui composent un séisme. Ces ondes se propagent plus ou moins vite. Certaines ondes arrivent plus tôt que d'autres. Les ondes P avant les S. Les ondes de surface (celles qui tue les gens) LOVE et RAYL arrivent en dernier et sont beaucoup plus fortes que les ondes précédentes. Le cadre supérieur indique la distance et l’heure du séisme calculé grâce aux différentes ondes que j’ai recensé.

C’est la première fois que je recense un séisme de magnitude 8. Mais il m’est arrivé quelques fois de voir des magnitudes 7, très souvent des 6 et quotidiennement des 5. Donc oui on peut dire qu’un séisme de cette force (celui du Chili) reste tout de même exceptionnel.

 

  • Y’a-t-il des personnes qui exercent le même métier que toi en France ? Et ailleurs dans le monde ? Il existe un réseau mondial de mesures ?

     A part mes collègues Magne-Sismo dans les australes (NDR : îles Crozet, Kerguelen et Amsterdam, dans l’océan indien) et à Concordia (NDR : base scientifique franco-italienne située en Antarctique, à plus de 1000 km de DDU), je n’en ai jamais rencontré. Il doit en exister qui sont uniquement magnétisme ou sismologie. Dans le monde, c’est certain, puisqu’il existe un réseau international pour le magnétisme, INTERMAGNET, et un autre pour la sismologie, GEOSCOPE.

 

  • Pour finir une question plus personnelle : Quand on joue au billard ensemble, tu perds systématiquement. Ca t’énerve ?

     Tu te fais vieux, je t’ai déjà dit d’aller consulter un spécialiste d’Alzheimer !

 Holidays on ice

 

 

     Vous l’aurez compris, Thomas, sous un air de jeune premier, est un rebelle à crête de Keupon qui ne respecte pas les vieilles personnes.
Pour essayer de nous attendrir, et à l’occasion de mesures récentes, Thomas s’est lamentablement vautré sur des rochers rendus glissants par la glace. A cette occasion il s’est flingué les 2 genoux, suffisamment sérieusement pour aller pleurnicher chez le toubib.
Rassurez-vous il va mieux, et au final nous aurons tous retenu de cette interview qu’il se balade en T-shirt sur la base pendant que les autres hivernants
- de vrais héros polaires quant à eux - travaillent dur.

Merci Thomas.