D'abord les bases: l'Antarctique, c'est en dessous. Plus sud vous ne trouverez pas. C'est l'endroit où on ne va pas tous les jours donc si vous avez des lacunes, vous avez aussi des excuses. Permettez-moi de vous éclairer un peu:

     L'Antarctique c'est un territoire de 14.000.000 km², ce qui ne vous dit peut être rien. Sachez que c'est donc grand comme 1,5 fois les Etats-unis, 2 fois l'Australie. Pour les chauvins c'est 25 fois la superficie de la France et, pour nos voisins qui n'ont pas peur du ridicule, 462 fois celle de la Belgique. La quasi-totalité du continent est prise sous les glaces, il y en a parfois jusqu'à 4.000 mètres d'épaisseur.

C'est ici que sont stockées 90% des réserves d'eau douce de la planète.Volumes d'eau comparés

     C'est, vous le savez, un climat particulièrement rude qui y régne, avec notamment la température extrême la plus basse enregistrée sur la terre, de mémoire aux alentours de -86 degrés. Vous vous en doutez peut-être mais c'est aussi une zone où les vents sont particulièrement violents. Mais par contre, vous l'ignorez souvent, c'est un des endroits les plus secs au monde, avec des précipitations très rares. Pas de bol, là où je vais, ça n'est pas le cas et la neige n'est pas rare dans cette région. J'aurai bien entendu l'occasion de vous reparler de toutes ces considérations météorologiques. Aucun être humain n'a réussi à s'établir durablement sur ces terres inhospitalières, où notamment rien de comestible ne pousse. Il n'y a donc pas là d'autochtones, mais les hommes s'y relaient pour y travailler. Ils sont environ 7000 en période estivale, seulement 1000 en été (soit... 0,00007 habitant au km²).

Quelques données climatiques à DDU:

     32 pays ont signé le protocole de Madrid qui fait de l'Antarctique un territoire consacré à la paix et à la science. Aucune activité militaire n'y est tolérée, aucune exploitation des ressources n'y est autorisée. C'est le seul endroit au monde où vous pourrez passer d'une base américaine à une base russe en passant par une base italienne sans avoir besoin de votre passeport car l'Antarctique n'appartient à personne.

     La Terre Adélie n'appartient donc pas à la France mais c'est un territoire qu'elle revendique (Australie, Nouvelle-Zélande, Chili et Argentine revendiquent également des parts du gâteau. Américains, russes, chinois, italiens, anglais, belges etc... s'installent, sans revendiquer). A elle seule cette langue de terre qui s'étend de la côte au pôle sud en longeant le 140éme parallèle couvre 432.000 km² (80% du territoire métropolitain) pour seulement 230 km de côtes. C'est là, plus exactement sur un archipel d'îlots situés à 5km du continent, que la France a établi la base Dumont d'Urville (DDU). 5000 m² de bâtiments y ont été construits. L'activité scientifique de la base a officiellement débuté le 1er janvier 1950. Entre décembre et mars DDU peut compter jusqu'à une centaine d'occupants, mais au cours de l'hiver austral 2014, la "TA64" ne comptera que 25 hivernants.

Commentaires (1)

Carnet de voyages
  • 1. Carnet de voyages (site web) | 10/12/2013
Voilà un article intéressant sur ce continent si peu connu en fin de compte. Il me semble qu'en Antarctique il n'y a pas d'ours alors qu'en Arctique il y en a. C'est a peu près les seules choses que je connaisse de ce continent.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×